Obligation vaccinale : nous nous sentons méprisés

Toutes et tous travaillent dans des services différents du centre hospitalier Louis Constant Fleming. Certains font partie du personnel soignant, d\’autres
lepelican journal
Partager cet article

Toutes et tous travaillent dans des services différents du centre hospitalier Louis Constant Fleming. Certains font partie du personnel soignant, d\’autres non. Tous ont souhaité rester anonymes. Lorsque la loi sur l\’obligation vaccinale a été présentée par le gouvernement, ils n\’y ont pas cru. Aujourd\’hui, poussés à la porte de leur lieu de travail, ils se sentent «méprisés». Témoignages. Les applaudissements de la population et les cérémonies de remerciements ne sont plus qu un lointain souvenir pour les personnels soignants et non engagés dans la lutte contre le coronavirus. Depuis l entrée en vigueur de l obligation vaccinale le 15 septembre 2021, les personnels du centre hospitalier Louis Constant Fleming, réfractaires à cette mesure vivent des heures difficiles. [i] Lorsque l obligation vaccinale est entrée en vigueur, je me suis dis que cela ne pouvait pas arriver [f] explique l un d eux. Mais quelques semaines plus tard, les premières mises en demeure… Source : http://www.lepelican-journal.com/saint-martin/sante/Obligation-vaccinale-nous-nous-sentons-me-prise-s-19736.htmlhttp://www.lepelican-journal.com/saint-martin/sante/Obligation-vaccinale-nous-nous-sentons-me-prise-s-19736.html

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Faites des rencontres dans votre département

À la Une actu

Pub

flash actu