Accueil » Tahiti » Tahiti actualités » « Open bar » sur les yaourts: la réaction d’Armelle Merceron

« Open bar » sur les yaourts: la réaction d’Armelle Merceron

Nouvelle réaction à la décision prise par le gouvernement Brotherson d’ouvrir les importations de yaourts au reste du monde: Armelle Merceron, ancienne élue à l’APF et ancienne ministre de la Solidarité, se dit atterrée.

Franchement cette nouvelle m’interpelle …. Ouvrir la porte aux yaourts d’importation sans aucune concertation avec les producteurs locaux qui offrent eux des emplois aux Tahitiens ? Avec eux, la valeur ajoutée est polynésienne, les salaires vont aux Polynésiens, les impôts au budget polynésien.

Quand les producteurs locaux auront mis la clé sous la porte parce qu’en tant  que petits producteurs (nous sommes un petits pays par la taille de son marché) ils n’auront pas pu faire face à la concurrence des gros producteurs extérieurs (NZ, US, …). Je n’ai pas envie de manger des yaourts non contrôlés (ogm et autres ). Pourquoi scier cette branche de l’économie polynésienne si modeste soit-elle ?

Ouvrons alors aussi les barrières d’importation aux œufs, à l’ananas, au porc frais … Comment vouloir être souverainiste (y inclus la souveraineté et la sécurité alimentaire de notre pays si isolé) quand on envisage ces décisions sans réfléchir sérieusement aux conséquences …. En plus, le bilan carbone d’importation de yaourts frais est élevé… je suis atterrée. Je ne défends nullement le producteur untel ou untel … car je fais moi même certains des yaourts que je mange. 

extrait de Facebook.

Loading

The post « Open bar » sur les yaourts: la réaction d’Armelle Merceron first appeared on Tahitinews.co.

Source : https://www.tahitinews.co/open-bar-sur-les-yaourts-la-reaction-darmelle-merceron/#utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=open-bar-sur-les-yaourts-la-reaction-darmelle-merceron

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

tahitinews
tahitinews
Voir toutes les actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rédaction vous recommande