Partez à la découverte de Rapa Iti avec le marin Julien Meillon

TAHITI, le 11 janvier 2021 – À l’occasion d’une mission sur l’île de Rapa Iti, le marin Julien Meillon est allé à la rencontre
Tahiti-infos
Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
Partez à la découverte de Rapa Iti avec le marin Julien Meillon
TAHITI, le 11 janvier 2021 – À l’occasion d’une mission sur l’île de Rapa Iti, le marin Julien Meillon est allé à la rencontre de cette terre isolée et de ses habitants. Il a photographié les échanges, immortalisé son séjour, pris des notes qu’il a compilées dans un ouvrage paru neuf mois plus tard.

"Les habitants, rassemblés sur le quai et vêtus de tenues colorées, ont déjà entonné des chants traditionnels. Une fois la coupée mise en place, les marins descendent à tour de rôle pour recevoir chacun le traditionnel collier de fleurs, signe de l’accueil polynésien. Une chose est sûre : jamais ils n’avaient été accueillis avec autant de ferveur et de générosité. Témoignage hors du commun d’une escale de la Marine Nationale. Partez à la découverte de l’île la plus isolée du Pacifique."

C’est ainsi que le marin Julien Meillon présente son ouvrage intitulé Rapa Iti, l’éternel remerciement. Autoédité, il est disponible depuis juillet 2020. Il y raconte la mission qui l’a mené sur cette terre isolée en septembre 2019.

Le Prairial, 27 ans après

Julien Meillon est affecté sur le Prairial depuis 2018. En Septembre 2019, il a fait escale à Rapa Iti dans la baie de Ahurei, cela faisait plus de vingt sept années que le bateau ne s’était pas rendu dans cette île de l’archipel des Australes.

À l’occasion de cette mission, du matériel acheminé depuis Tahiti et de nombreux dons ont été débarqués. Par ailleurs, les militaires, sollicités, ont apporté leur aide.

Les électriciens et les mécaniciens ont pu intervenir sur des moteurs d’embarcation et des appareils électroménagers, les plongeurs de bord ont ratissé les abords immédiats du quai. Plusieurs déchets ont été extraits et ramenés sur la terre ferme.

Le médecin a réalisé une vingtaine de consultations et notamment diagnostiqué deux grossesses. En plus, une partie de l’équipage a participé à des projets en faveur de la préservation de la faune et de la flore locale, notamment pour la survie d’une espèce d’oiseau endémique. Des liens très forts se sont noués entre les habitants et les marins.

Pour l’anecdote, le commandement des forces armées explique que l’équipage a aussi fait la connaissance sur place d’une personne prénommée Prairial : "Lors de la dernière escale en 1992, le Prairial avait transporté 141 personnes vers Papeete pour participer au Heiva. La mère de cette femme avait accouché à Papeete le lendemain de leur arrivée. Ses parents lui avaient donné le nom de Prairial".

Une escale bien préparée

Passionné de photographie documentaire depuis plusieurs années, Julien Meillon profite de ses escales maritimes pour essayer de retranscrire, par le biais de l’image, "une ambiance, une culture, une réalité, la richesse de rencontres et de partages avec l’autre". Il a préparé en amont son déplacement sur l’île de Rapa Iti.

"J’ai mené mon enquête en faisant énormément de recherches sur internet. J’ai vite compris que l’accueil là-bas serait exceptionnel." L’île s’oppose à la construction d’un aéroport, très peu de bateaux s’y arrêtent.

"J’ai senti cette force et j’ai embarqué dans cette belle aventure avec quelques collègues de travail prêts à retrousser leurs manches. J’ai mis à contribution un maximum de marins en organisant dans un premier temps, une collecte de dons. Par la suite, nous avons récupéré du matériel à convoyer et nous avons pris contact avec la mairie ainsi que les associations locales Raumatariki Rapa et Manu SOP pour être sûrs de pouvoir être le plus efficace possible une fois arrivés."

Sur place, il a immortalisé les rencontres, les paysages, il a réalisé des portraits d’habitants sur l’île, il a pris des notes pour raconter ce qu’il voyait, et surtout, ce qu’il vivait. Puis, il lui a fallu organiser son projet de livre.

"J’ai travaillé avec intensité, avec une grande énergie pour le réaliser de A à Z, sans oublier personne." Neuf mois de travail ont été nécessaires. Il est passé par une plate-forme américaine pour se lancer dans l’autoédition.

Il souhaite, avec cet ouvrage "remercier les "Rapa" qui ont réservé aux marins du Prairial un accueil unique au monde", résume-t-il, toujours ému.

"Je vous présente ma vision et celles de mes coéquipiers sous le regard attentif du clan des sages, d’un système communautaire sans faille : un exemple pour nous tous." Ce séjour est à jamais "gravé dans nos cœurs de marins".


Prairial : des missions variées

Le Prairial est une frégate de surveillance. Elle est chargée d’assurer la protection des approches et le suivi du tra¬fic maritime. Contrôles dans la zone économique exclusive (ZEE), police de la navigation, surveillance des espaces maritimes et de leurs ressources, police des pêches, lutte contre le narcotrafic, telles sont ses missions en Polynésie française.


Pour en savoir plus

Découvrez le livre sur Blurb.
Le site internet de Julien Meillon
FB : El Bigorneau – Photos


Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source : https://www.tahiti-infos.com/Partez-a-la-decouverte-de-Rapa-Iti-avec-le-marin-Julien-Meillon_a197428.html

Partager cet article
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la Une actu

Pub

flash actu