Accueil » Réunion » Réunion actualités » Patrick Lebreton et le Progrès 974 plaident pour une liste unique à gauche pour les sénatoriales

Patrick Lebreton et le Progrès 974 plaident pour une liste unique à gauche pour les sénatoriales

Alors que le Parti communiste réunionnais tenait son assemblée générale extraordinaire ce dimanche à Saint-Denis, le Progrès 974 de Patrick Lebreton avait également convié en parallèle ses militants et ses soutiens politiques à la Halle François-Mitterrand à Saint-Joseph lors de son congrès, le premier depuis belle lurette. L’occasion pour son premier vice-président, Patrick Lebreton, de donner les grandes lignes des échéances à venir, sous les yeux notamment de la patronne du PLR (Pour La Réunion) et de la Pyramide inversée, Huguette Bello, invitée d’honneur de ce congrès.

Patrick Lebreton et le Progrès 974 plaident pour une liste unique à gauche pour les sénatoriales
Outre Huguette Bello, étaient présents à cette grand-messe du Progrès : Lorraine Nativel, Evelyne Corbière (PLR), Wilfrid Bertile, Jean-Bernard Maratchia (Progrès), Emmanuel Doulouma (porte-parole de Saint-Pierre + verte) mais aussi les députés Nupes Emeline K’Bidi et Frédéric Maillot, ainsi que des membres du PCR.

Comme l’a rappelé Patrick Lebreton, la tenue de ce congrès a permis de fixer la programmation des échéances électorales à venir. “Préparer les échéances à venir ce n’est pas seulement aller juste chercher des personnes et des soutiens, c’est surtout se concerter sur la préparation programmatique et idéologique” insiste le premier vice-président d’Huguette Bello à la Région.

À l’image justement des dernières régionales, où après avoir mené sa propre liste au premier tour, Patrick Lebreton avait ensuite rejoint la liste conduite par la patronne du PLR au second tour pour la suite qu’on connaît.

Devant une Halle François-Mitterrand acquise à sa cause, Patrick Lebreton a justement esquissé les trois grands axes programmatiques sur lesquels son parti compte s’appuyer, de préférence avec ses alliés de la majorité régionale. Le premier, c’est celui de la “responsabilisation”. “Nous partons du principe que nous avons les capacités d’être opérationnels afin de donner une orientation économique, politique et culturelle à notre territoire qu’est La Réunion”, estime-t-il.

Second axe pour le maire de Saint-Joseph: celui de la souveraineté alimentaire. “Pour nous les termes sont importants, beaucoup parlent d’autonomie, nous au Progrès sommes plutôt pour le terme de souveraineté”, tient-il à préciser. Il s’en explique : “on pense que la ruralité, et j’en suis persuadé, est un socle, un fondement et même une nécessité pour y arriver”.

À la responsabilisation et à la souveraineté alimentaire, Patrick Lebreton plaide enfin pour la “territorialisation”, à savoir “le développement identitaire de chaque micro-région et le rééquilibrage du territoire”. Cela passera pour un des confondateurs du Progrès par un diagnostic du territoire “qui ne se fera pas sans faire bouger les choses” d’un point de vue institutionnel. Il prend pour exemple le cas de certaines lois nationales inadaptées au contexte local comme la loi Elan. (Vidéo – Foncier : “Que les lois nationales soient adaptées aux réalités locales”)


Sénatoriales : le PLR et le Progrès main dans la main

“Il est impensable par exemple que si on est dans les hauts d’une commune, on ne puisse pas faire de logements ou une opération de développement touristique y compris privée parce que la commune touche le littoral”, regrette Patrick Lebreton, qui se souvient des tracasseries administratives ayant parasité le dossier d’écolodge sur le site du Pas de Bellecombe-Jacob. “Comme cette partie géographique appartient à la commune de Sainte-Rose et que cette dernière touche la mer, nous avions eu toutes les peines du monde pour réaliser cette structure. On a pris 8 ans pour essayer de trouver les failles législatives. À l’avenir, ce n’est pas la loi qu’il faudra contourner, c’est la loi qu’il faudra changer du fait des spécificités de nos territoires ultramarins“, plaide-t-il.

Une démarche “qui s’est faite dans le passé” mais qui se heurte aujourd’hui selon ses dires, “aux interprétations hors-sol de la Macronie, avec des jugements qui sont faits depuis Paris qui ne tiennent pas compte de la réalité territoriale”.

Profitant de la présence d’Huguette Bello, Patrick Lebreton en a profité pour lancer un “appel du 25 juin” concernant les futures élections sénatoriales, plaidant pour une liste unique à gauche. “J’ai dit que nous serions avec Huguette Bello pour avoir une liste de gauche pour avoir le plus de sénateurs possibles et que c’est elle qui donnera les noms qui figureront sur cette liste. Si la gauche veut faire en sorte qu’elle soit la plus unie possible, union qui pour rappel est déjà représentée au sein de la majorité régionale, notre appel devrait être entendu”, conclut Patrick Lebreton.
 


www.zinfos974.com

Source : https://www.zinfos974.com/Patrick-Lebreton-et-le-Progres-974-plaident-pour-une-liste-unique-a-gauche-pour-les-senatoriales_a197247.html

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

zinfos974
zinfos974
Le journal d’information de l’ile de La Réunion, qui oze, gratuit, interactif, l’info 974
Voir toutes les actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rédaction vous recommande