(Pierrot Dupuy) Rachat de Vindemia par Hayot : Les carottes sont cuites, archi cuites...

(Pierrot Dupuy) Rachat de Vindemia par Hayot : Les carottes sont cuites, archi cuites...
(Pierrot Dupuy) Rachat de Vindemia par Hayot : Les carottes sont cuites, archi cuites...
Suite à l’accord signé entre le Groupe Bernard Hayot (GBH) et Vindémia, concernant l’acquisition des magasins Jumbo, Score et Vival de la société, l’Autorité de la concurrence a annoncé le déplacement de rapporteurs à La Réunion.

Une très mauvaises nouvelles pour ceux qui espéraient empêcher ce rachat qui risque de donner au groupe Hayot une position dominante dans l’économie réunionnaise. Pas tant dans le secteur de la grande distribution, où il sera proche des parts de marché des magasins Leclerc, mais dans l’ensemble des secteurs d’activités de l’ile.

Il faut en effet se souvenir d’un chiffre qui fait froid dans le dos : selon les concurrents de Hayot, quand un Réunionnais dépense 100 euros dans l’ile, 40 euros vont directement dans la poche du groupe martiniquais…

Le groupe Hayot représente par exemple 40% des ventes de voitures, 70% des ventes de poids lourds, est fortement implanté dans la vente de pneus, dans la location de voitures, dans les croissanteries, dans la cosmétique, dans le bricolage, dans le sport…

Bien évidemment, les représentants locaux du groupe ont tendance à minimiser ce chiffre, mais sans en apporter de preuve réelle. Ce qui leur est bien difficile dans la mesure où le groupe Hayot ne publie les résultats d’aucune de ses entreprises, en violation de la loi…

Alors, en quoi l’annonce de la venue à La Réunion d’une délégation de l’Autorité de la Concurrence laisserait à penser que les jeux sont faits?

Tout réside dans deux dates : Emmanuel Macron est attendu à La Réunion le 23 octobre alors que les émissaires de l’Autorité de la Concurrence n’ont prévu de venir que début novembre.

Or les opposants au rachat par le groupe Hayot misaient énormément sur la visite du président de la République. Ils espéraient le voir annoncer son opposition à cette acquisition.

Et ce n’est probablement pas un hasard si ce déplacement de l’Autorité est annoncé après la visite du président. Il n’y a pas de hasards en politique.

Emmanuel Macron aura tout loisir de désamorcer la crise sur ce problème épineux en annonçant qu’il s’en remettait à l’avis de l’Autorité.

Et quand l’Autorité annoncera qu’elle n’y est pas défavorable, Emmanuel Macron sera déjà loin…
 


www.zinfos974.com

Source : https://www.zinfos974.com/Pierrot-Dupuy-Rachat-de-Vindemia-par-Hayot-Les-carottes-sont-cuites-archi-cuites_a145123.html

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *