Accueil » Tahiti » Tahiti actualités » Polynesian Battle Games 2024 : La montée en puissance du Crossfit polynésien

Polynesian Battle Games 2024 : La montée en puissance du Crossfit polynésien

Polynesian Battle Games 2024 : La montée en puissance du Crossfit polynésien
Tahiti, le 1 avril 2024 – Les Polynesian Battle Games 2024 se sont clôturés dimanche dernier par le sacre de Gonzalo del Rio et de Hinatea Montebello, qui conservent leur titre chez les élites. Par équipe, la team D.3.2 chez les hommes, composée de Raihau Sienne et de Kevin Belleme, ainsi que la team “Miam miam” chez les femmes, composée de Nancy Vongue et Stéphanie Brotherson, s’adjugent le titre avec la manière.
 
L’événement ne connaît pas d’égal sur le territoire. Les Polynesian Battle Games (PBG) ont, une fois de plus, tenu toutes leurs promesses pour cette édition 2024. Avec un nombre record de participants (plus de 280 athlètes), l’organisation avait pourtant fort à faire pour espérer faire aussi bien que l’année précédente : trouver un lieu qui puisse accueillir tout type d’épreuve, imaginer ces épreuves, tenir en haleine des centaines de compétiteurs ainsi que le public sur trois jours de compétition. Et c’est sans compter sur la particularité de ce sport, pluridisciplinaire certes, mais imprévisible surtout. Et les compétiteurs n’ont pas été déçus cette année. Au programme, du paddle board prone, de la gymnastique, de l’haltérophilie, de la course à pied, ou encore des sacs de sable à charger à l’arrière de 4×4 prêtés pour l’occasion. Autre surprise cette année, la participation d’athlètes élites français, Melody Andreani et Stéphane Ossanga, afin de venir challenger les ‘aito du fenua qui ont peu ou pas l’occasion de se mesurer au niveau international.
 
Hinatea Montebello confirme son statut
 
Très attendue pour cette troisième édition des PBG, Hinatea Montebello n’a pas déçu. Actuellement 1ère au classement national des Open de Crossfit, la championne locale a prouvé une fois de plus qu’elle était un cran au dessus…voir plus. Pourtant, en face, la marraine de l’événement, Melody Andreani, n’était pas venue faire de la figuration. Les deux athlètes ont d’ailleurs croisé le fer à maintes reprises durant les trois jours de compétition, enchaînant tour à tour les victoires, mais également les désillusions. Et en Crossfit, la régularité prime. Chose encore plus vraie lorsqu’il s’agit de tenir trois jours de compétitions intenses. Et à ce jeu, Hinatea Montebello a tenu son rang puisqu’à l’issu des huit épreuves de la compétition, la polynésienne s’impose avec un total de 810 points contre 720 points pour sa rivale.
 
” L’objectif a été atteint “ déclarait Hinatea Montebello à sa sortie du podium. ” Je voulais vraiment gagner cette compétition face à Melody Andreani pour montrer que sur le territoire on a le niveau. En revanche, je trouve dommage qu’elle ne soit pas sur le podium. L’organisation a décidé de retirer du classement final le parrain et la marraine de l’événement. C’est dommage. Un sentiment partagé par Gonzalo del Rio, déclaré vainqueur des PBG 2024 suite au retrait de Stéphane Ossanga au classement, pourtant premier. Avec humilité, le ‘aito paniora a reconnu que le français ” méritait sa première place. Il m’a battu à plusieurs épreuves. J’en ai gagné aussi mais à la fin il est devant au classement et c’est dommage qu’il ne puisse pas venir prendre son titre. J’espère le croiser très prochainement à une autre compétition pour faire les choses biens, et que le meilleur de la compétition soit reconnu à sa juste valeur.”
 
Outre les performances des deux titans du Crossfit polynésien, nombreux ont été les athlètes à sublimer l’événement de par leur ténacité et leur savoir faire en la matière. Chez les hommes, Yves Tehau et Teremu Touatekina ont rappelé qu’ils font partie des pionniers de la discipline sur le fenua. Autre sensation de la compétition, le jeune Toriki Demont s’est lui aussi fait remarquer au milieu de ses aînés, s’octroyant d’ailleurs une magnifique troisième place. Du côté des femmes, Hinanui Mevel et Poetea Guehennec ont été exemplaire, faisant preuve d’abnégation et de courage durant ces trois jours d’épreuves. Elles ont logiquement complété le podium.
 
Des équipes en feu
 
Par équipe, les compétiteurs ont également assuré le spectacle. Chez les femmes, la team Miam miam, composée de Nancy Vongue et Stéphanie Brotherson, s’est opposée tout le week-end à la team Mombasses de Bahia Procureur et Mahana Maiarii pour une course au titre haletante. Les deux équipes, pourtant très complètes, ont tout de même fait valoir certaines appétences : la première, très efficace sur les charges lourdes, tandis que la deuxième plus efficace sur les épreuves de cardio. Un contraste qui a tourné à l’avantage de la team Miam miam qui a su tenir la même intensité jusqu’à la dernière épreuve de la compétition. Chez les hommes, le show fut assuré en grande partie par les D.3.2, Raihau Sienne et Kevin Belleme. Les deux partenaires, faisant preuve d’une condition physique exceptionnelle, ont tenu un rythme effréné durant les huit épreuves. Une victoire impressionnante qui laisse déjà présager une édition des PBG 2025 démentielle.


Polynesian Battle Games 2024 : La montée en puissance du Crossfit polynésien


Tahiti-Infos, le site N°1 de l’information à Tahiti

Source : https://www.tahiti-infos.com/Polynesian-Battle-Games-2024-La-montee-en-puissance-du-Crossfit-polynesien_a223065.html

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

Tahiti-infos
Tahiti-infos
Le journal d’informations et d’actualités de la Polynésie française. Les nouvelles de Tahiti et ses îles, un agenda, des petites annonces, des commentaires, des vidéos, un forum et un regard sur l’actualité du Pacifique, de la métropole du monde. Egalement une partie magazine: environnement, santé, people, nouvelles-technologies, et insolites.
Voir toutes les actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rédaction vous recommande