Premier hommage aux marins morts au combat

Une cérémonie s’est déroulée au cimetière chrétien de Pamandzi ce matin du mercredi 28 mai pour célébrer, pour la première fois à Mayotte, la journée nationale d’hommage aux marins morts pour la France. Seuls la marine nationale était présente, les deux autres, le commerce et la pêche, étaient simplement représentées.

Hervé CAGNARD, Capitaine de frégate commandant de l’Elément de Base Navale, François CHAUVIN, secrétaire général de la préfecture de Mayotte et Maxime LEGATHE administrateur des affaires maritimes à l’unité territoriale de la direction de la mer Sud océan Indien, se sont recueillis pour tous les marins d’Etat, de commerce ou de pêche péris en mer entre 1914 et 1918, victimes du devoir ou participant à l’effort de guerre.

Ce premier hommage coincide avec l’année de commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale, souligne la Préfecture de Mayotte dans un communiqué.

Les gerbes ont été déposées par Maxime Legathe, représentant le délégué départemental de l’association « Aux marins » pour les péris en mer, et par les autorités, sur la tombe du Lt de vaisseau Louis Alexandre Mizon, auquel a été rendu un hommage particulier cette année. Il est dommage que les marins au commerce et à la pêche n’aient pas été informés de la cérémonie, ils étaient simplement représentés par leur autorité de tutelle, les Affaires maritimes.

Une cérémonie nationale se déroulera le 31 mai au mémorial des marins morts pour la France (Plougonvelin), sous la présidence de Monsieur ROMITI, président du comité national des pêches maritimes et des élevages marins.

A.P-L.

Source : http://lejournaldemayotte.com/fil-info/premier-hommage-aux-marins-morts-au-combat/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=premier-hommage-aux-marins-morts-au-combat

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

A lire également