Accueil » Réunion » Réunion actualités » Signature du plan départemental de prévention et de lutte contre les violences intrafamiliales en direction des enfants

Signature du plan départemental de prévention et de lutte contre les violences intrafamiliales en direction des enfants

La signature du plan départemental de prévention et de lutte contre les violences intrafamiliales en direction des enfants, ce mercredi 21 février, constitue une réponse cruciale à la préoccupation majeure que représentent les violences intrafamiliales à La Réunion. En effet, le département, en étroite collaboration avec différentes instances locales, a décidé d’adopter des mesures concrètes pour faire face à ce fléau grandissant.

Cet engagement fort, qui reflète la détermination des autorités à endiguer la montée alarmante des violences, surtout envers les enfants, est d’autant plus nécessaire au regard des statistiques préoccupantes. En 2022, sur 11 208 victimes de violences à La Réunion, une personne sur deux l’est au sein de sa propre famille. De plus, le nombre d’Informations Préoccupantes (IP) a connu une hausse en 2023, avec plus de 6 000 cas enregistrés, soit une augmentation de 10 % par rapport aux années précédentes. Il est particulièrement inquiétant de constater que 26 % des enfants concernés par une IP ont moins de 6 ans, et 12 % ont moins de 2 ans, soulignant ainsi une tendance où les victimes sont de plus en plus jeunes.

Cette tendance alarmante se traduit également par une forte augmentation du nombre de mesures judiciaires telles que les AEMO et les placements, avec une complexification des situations enregistrée en 2023. Par ailleurs, selon la Caisse d’Allocation Familiale, les séparations peuvent être à l’origine de violences au sein des familles, d’où la mise en place de dispositifs visant à accompagner les parents vers une co-parentalité plus harmonieuse. Des services de médiation sont ainsi déployés pour prévenir les conflits et soutenir les familles dans ces moments délicats, tandis que le Pacte Nouveau Départ offre un soutien financier pour faire face aux crises familiales.

Face à cette urgence d’agir, le Plan Départemental articule plusieurs axes stratégiques visant à renforcer les repérages précoces des situations à risque et à mettre en place des actions concrètes pour protéger les victimes. Il s’agit notamment d’assurer une prise en charge adaptée sur les plans social, sanitaire, psychologique et juridique, ainsi que de promouvoir une culture commune des acteurs, illustrée par des protocoles relatifs à la prévention et à la protection de l’enfance.

Par ailleurs, l’intensification de la participation des associations, basée sur leurs retours d’expérience, est essentielle pour garantir une réactivité constante et ajuster les actions si nécessaire. Lors de la signature, plusieurs associations ont soulevé des problématiques telles que l’accessibilité des numéros d’urgence, notamment les week-ends, et les défis liés à la barrière de la langue avec le numéro national d’aide aux victimes. Le Président s’est engagé à examiner de près ces préoccupations.

En outre, l’ARS a mis en lumière l’importance d’une action préventive et de la formation des professionnels de santé pour repérer et accompagner les victimes, en mettant particulièrement l’accent sur les jeunes, avec des actions spécifiques dans les collèges. L’éducation nationale joue également un rôle crucial dans la prévention et le repérage des situations à risque, en collaboration avec le conseil départemental.

Cette collaboration entre les différentes instances, saluée par Madame la procureure générale, souligne l’importance du travail conjoint dans la lutte contre les violences intrafamiliales. Les magistrats, confrontés à une charge de travail toujours plus lourde, rappellent l’inacceptabilité de toutes formes de violences, surtout celles commises devant les enfants.

En conclusion, la signature de ce plan départemental représente une avancée significative dans la lutte contre les violences intrafamiliales à La Réunion. Cependant, il demeure impératif de poursuivre les efforts pour transformer notre société et garantir la protection de tous ses membres, en particulier des enfants, au sein de leur propre foyer.

Réaction de Cyrille Melchior, Président du Conseil Départemental de La Réunion,  en vidéo : 

 






???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

freedom
freedom
Voir toutes les actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rédaction vous recommande