Skunk, poulet grillé et Jean-Claude Van Damme péi : Recette d’une audience épicée

Poulet grillé et travail dissimulé, Jean-Claude Van Damme, un pistolet pour jouer, 31.000 euros d’amende pour 20 grammes de skunk, plus
zinfos974
Partager cet article

Poulet grillé et travail dissimulé, Jean-Claude Van Damme, un pistolet pour jouer, 31.000 euros d’amende pour 20 grammes de skunk, plus peur du Covid que des gendarmes : la chronique judiciaire de ce vendredi au tribunal correctionnel de Saint-Denis.

Skunk, poulet grillé et Jean-Claude Van Damme péi : Recette d'une audience épicée
La plupart des prévenus jugés ce vendredi matin devant le tribunal correctionnel du nord avaient refusé la peine qui leur avait été proposée plus tôt dans le cadre de la procédure de plaider coupable. Voici quelques tranches de vie sur lesquelles les magistrats se sont penchés.

 Saint-Paul : 31.930 euros d’amende douanière pour 20 grammes de skunk

Romain, 26 ans, s’est fait caler par les douanes sur l’esplanade du front de mer à 18 heures le 25 mai 2021. Arrivé à pied, il avait été rejoint par un véhicule. Il avait alors traversé la rue, était entré dans un magasin avant d’en ressortir avec un sac. Interpellé avec 20 grammes de skunk sur lui, il avait eu droit en prime à une perquisition de son domicile. S’y trouvaient 3 kilos d’herbe. Ça sentait le trafic à plein nez mais ce n’est pas du ressort des douaniers de chercher midi à 14 heures. Romain, qui n’a pas de casier, s’en sort avec un an avec sursis probatoire. Il doit se faire soigner mais surtout payer !


Saint-André : Les pistolets, c’est pas des jouets

Maoulida, 34 ans, se rendait dans le quartier Fayard pour rendre visite à maman lorsqu’il se trouve pris dans un contrôle de routine. Les policiers voient bien qu’il essaye de cacher quelque chose sous son siège. Intrigués, ils persévèrent et trouvent une bombe lacrymogène (pour se défendre, car Fayard c’est dangereux), un opinel (à Mayotte, tout le monde marche avec ça, c’est permis) et un pistolet à air comprimé. À la barre, le prévenu s’indigne : “Ce n’est pas un pistolet, c’est un jouet”. Réponse du tribunal du tac au tac : “On n’achète pas ses jouets dans une armurerie”, ainsi que 6 mois de prison avec sursis.

Sainte-Marie : Il fuit, terrorisé par le Covid

Autre contrôle routier de routine ce 30 juin 2021, et autre prise. Celle de Jonathan, 29 ans, qui avait bu huit verres de rhum avant de reprendre le volant et de percuter la voiture de devant en s’insérant sur la RN2. Les pompiers le conduisent au CHU de Bellepierre où ils le laissent en lui indiquant qu’il faut attendre gentiment les gendarmes. Mais à la vue de tout ce monde dans le hall d’entrée, le prévenu s’enfuit à toutes jambes et n’est plus là lorsque les forces de l’ordre arrivent. Le tribunal n’y a pas cru. 4 mois avec sursis et une prune de 200 euros en prime.


Saint-Denis : Poulet grillé et travail dissimulé

Olga, 56 ans, préparait tous les jours le riz cantonnais et les patates à l’ail avant de rejoindre son stand de poulet sur le marché. Aussi, elle ne savait pas qui y travaillait en son absence. Pourtant, lors d’un contrôle de l’URSSAF alors qu’elle exerçait depuis un an, cinq personnes, dont un mineur, servaient la viande et ses accompagnements. Aucune déclaration administrative n’avait été faite. Depuis, le stand a fermé car il était impossible pour la gérante d’embaucher, y compris son gendre qui travaillait là depuis toujours. Un avertissement sans frais a été délivré à la quinquagénaire : 5.000 euros d’amende avec sursis.

Le Port : Où il est question de consentement…. et de Jean-Claude Van Damme

Passons sur le fait que cette histoire d’attouchements soit jugée trois ans après la commission des faits. Une erreur de date dans la convocation du prévenu, Kenny, 25 ans, est à l’origine du retard, mais quand même… Quel sens pour la victime alors que son agresseur encourt 5 ans d’emprisonnement?

Il est donc demandé à la courageuse de raconter la soirée d’enfer qu’elle a vécue, ce 11 août 2019. Elle connaissait à peine son bourreau lorsqu’elle a accepté d’aller faire un tour vite fait avec lui pour aller acheter des cigarettes à la station du coin. Mais brusquement, les plans du conducteur ont changé : direction le port de commerce à fond, puis celui de plaisance à tout berzingue. Puis, arrêt brutal à la déchèterie où des voitures sont stationnées et des couples font leurs affaires. La jeune fille a déjà eu plusieurs mains bien appuyées sur la cuisse et l’angoisse monte aussi vite que le vingtenaire roule. Elle lui fait clairement comprendre qu’elle refuse ses avances et qu’elle veut rentrer.

Les voici maintenant dans la nuit noire près des entrepôts. Il lui propose de conduire. Ils sortent du véhicule et se croisent, il l’attrape par les bras, la serre aux poignets, essaye de lui enlever son bustier, lui caresse les parties intimes. Elle parvient à s’enfuir. Malgré les trois ans qui la séparent des faits, la victime pleure à chaudes larmes face au tribunal. 

“Il n’y a pas de défaut de route, je ne voulais pas l’aguicher”, justifie Kenny. “Sur les parties sexuelles humaines, je ne me souviens plus”, enchérit-il. Le président lui demande s’il veut ajouter quelque chose pour sa défense. “Si c’est dans le train de la procédure, je n’ai rien à ajouter”. Nous sommes bouche bée. Jean-Claude Van Damme va-t-il sortir de ce corps ?

Deux ans de sursis probatoire lui sont finalement décernés ainsi qu’une inscription au fichier des délinquants sexuels. 1500 euros sont alloués à la victime. Mais le pire dans tout cela, c’est que Kenny n’a visiblement toujours pas compris que quand c’est non, c’est non !


www.zinfos974.com

Source : https://www.zinfos974.com/Skunk-poulet-grille-et-Jean-Claude-Van-Damme-pei-Recette-d-une-audience-epicee_a186456.html

Partager cet article
Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Email
Imprimer

À lire aussi

La rédaction vous recommande

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Faites des rencontres dans votre département

À la Une actu

Pub

flash actu