Accueil » Réunion » Réunion actualités » St-Pierre : y’a-t-il eu fraude aux élections départementales et régionales de 2021 ?

St-Pierre : y’a-t-il eu fraude aux élections départementales et régionales de 2021 ?

C’est un bruit qui circulait dans le microcosme politique depuis au moins trois semaines. Plusieurs journalistes politiques locaux étaient au courant. L’affaire a été « judiciarisée » depuis quelques mois déjà. En effet, une enquête est en cours depuis quelques temps. Plusieurs personnes ont déjà été entendues. L’épouse du maire Lolita Fontaine le sera ce mercredi 21 juin. Dans le petit monde politico-judiciaire c’était un secret de polichinelle.

Le site « Zinfos 974 » sous la plume de son directeur Pierrot Dupuy a publié l’information ce mardi après-midi, 20 juin. Laquelle a été aussitôt reprise par Clicanoo, le site internet du JIR. Un pur hasard chronologique, je n’en doute pas une seconde !

J’étais au courant de ce « bruit » qui circulait depuis deux semaines mais je voulais m’accorder encore quelques jours pour mener à bien mes investigations. Ce qui me surprend, en revanche, c’est la façon dont est présentée par certains cette information concernant l’enquête en cours. Un peu comme si la cible politique principale visée était Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre.

A trois mois des sénatoriales, évidemment, tous les coups sont permis mais n’étant pas candidat à ce scrutin du 24 septembre prochain et n’ayant jamais cherché à obtenir une deuxième place sur la liste du président de « LR » et maire de Saint-Pierre, je n’ai pas de mal à faire preuve d’un peu d’objectivité et d’honnêteté.

De quoi s’agit-il ? D’une affaire, paraît-il, de certificat médical qui aurait été délivrée par un médecin généraliste de la Ravine-des-Cabris dont le cabinet est situé dans le canton 21 où ont été largement élus, en 2021, les conseillers départementaux proches de Michel Fontaine, à savoir Béatrice Sigismeau et Philippe Pothin (plus de 65% des voix).

Toute procuration électorale doit être validée par un Officier de police judiciaire (OPJ)

Autrement dit, les personnes âgées de préférence auraient bénéficié d’un certificat médical, sans même voir le médecin;  Lequel certificat leur aurait permis ensuite d’avoir une procuration auprès de la police pour pouvoir, via une tierce personne, accomplir leur droit civique sans se déplacer, le jour du scrutin.

Rappelons que ce même dimanche de juin 2021, dans les 24 communes de l’île, les électeurs étaient appelés aux urnes pour élire à la fois leurs conseillers départementaux et leurs conseillers régionaux. Les deux élections se sont déroulées le même jour.

Est-ce un certificat médical qui fait la procuration ou bien le tampon (cachet)  de l’OPJ (Officier de police judiciaire) ? A ma connaissance, ce sont les OPJ qui vont déposer les procurations dans les bureaux électoraux… Autrement dit, toutes les personnes qui ont bénéficié d’un certificat médical de ce médecin généraliste de la Ravine-des-Cabris auraient ensuite obtenu une procuration obligatoirement validée par la police pour pouvoir voter, ce même dimanche, aussi bien pour les élections départementales que pour les élections régionales.

Dans ce canton, Béatrice Sigismeau et Philippe Pothin, ont été élus. Mais à Saint-Pierre, y compris également dans ce canton, des conseillers régionaux aussi ont été élus. La liste menée par Huguette Bello avait largement remportée les élections à Saint-Pierre (plus de 65%), ce qui même a valu une salve de critiques à son maire accusé de « traitre » et « d’avoir fait perdre Didier Robert, le candidat de la droite unie ». La liste d’Ericka Bareigts, la candidate socialiste, a également fait son score.

Dans cette même commune, lors des régionales, la liste de Didier Robert, bien que minoritaire face à celle de Mme Bello, a malgré tout totalisé un certain nombre de suffrages. Ce qui fait que la commune de Saint-Pierre a pu obtenir deux conseillères régionales qui sont Denise Fontaine et Sandrine Aho-Nienne.

La question qui se pose aujourd’hui et sur laquelle la justice planche depuis plusieurs mois est de savoir s’il y a eu fraude électorale ou non dans le canton 21 où les électrices étaient appelées à élire leurs conseillers départementaux et conseillers régionaux. L’enquête est en cours.

Mais si fraude il y aurait eu, comment distinguer les procurations qui auraient favorisé le binôme Sigismeau-Pothin aux départementales plutôt que la liste Bello ou autres aux régionales ? C’est à cet exercice pas du tout évident que se livrent depuis quelques mois déjà les enquêteurs, sous la houlette du parquet de Saint-Pierre. Une affaire à suivre, qui plus est à trois mois des sénatoriales où les comptes entre postulants vont se régler à tous les niveaux.

Y.M.

(montrougeyves@gmail.com)

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Partager cet article

freedom
freedom
Voir toutes les actus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La rédaction vous recommande