Un ancien premier ministre et 12 chefs de gangs en Haïti déclarés indésirables en République Dominicaine

L’ancien premier ministre de facto (du 14 avril au 20 juillet 2021) en Haïti et ancien titulaire de facto (5 mars 2020 – 24 novembre 2021) du Ministère des affaires étrangères et des cultes (Maec), Claude Joseph, ainsi que 12 chefs de gangs armés en Haïti sont interdits d’entrée sur le territoire de la République Dominicaine, par décision du président dominicain Luis Rodolfo Abinader Corona [1], rapporte le journal dominicain Listin Diario, consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

Claude Joseph et les 12 chefs de gangs armés ont des antécédents pénaux ou représentent une menace contre la sécurité nationale et les intérêts de la République Dominicaine, indique Luis Abinader, dans une décision prise, mercredi soir 7 septembre 2022, transmise à la Direction générale de migration (Dgm).

Abinader affirme prendre cette décision en vertu de l’article 128 de la Constitution de la république voisine d’Haïti, en application de l’article 15 de la loi 285-04, à la demande des organismes de défense et de sécurité de la République Dominicaine.

« Je suis interdit d’entrer en République Dominicaine, parce que je défends Haïti et les Haïtiens, Parce que je combats l’anti-Haitianisme primaire à l’encontre de mes compatriotes et parce que je m’oppose au projet des dirigeants dominicains de faire d’Haïti le dépotoir de la République Dominicaine », a réagi, dans un tweet, Claude Joseph, dont le nom est associé à 12 chefs de gangs criminels opérant sur le territoire d’Haïti.

« Luis Abinader est un président, qui ne respecte pas ses promesses sur beaucoup de dossiers au niveu national, mais qui pense pouvoir utiliser Haïti comme son dernier recours pour faire plaisir aux ultranationalistes de son pays et obtenir leurs votes », avait estimé, en juin 2022, en marge du IXe sommet des Amériques, Claude Joseph, cité par le journal dominicain Listin Diario.

En Haïti, à l’annonce de l’information diffusée par le journal Listin Diario, de nombreuses interrogations fusent sur les non dits dans la décision, du 7 septembre 2022, du président dominicain Luis Abinader, qui rattache l’ancien premier ministre de facto Claude Joseph à une liste de 12 chefs de gangs criminels armés en Haïti, qui constitueraient une menace à la sécurité nationale et aux intérêts de la République Dominicaine.

En plus de Claude Joseph, les 12 chefs de gangs, mentionnés dans la décision de Luis Abinader, sont : Jimmy Chérizier alias Barbecue ; Vitelhomme Innocent, connu sous le nom de Vitelòm – Gang Vitelòm (Torcelle) ; Renel Destina alias Ti Lapli du gang Gran Ravin ; Wilson Joseph connu sous le nom de Lanmò san jou du gang armé 400 Mawozo, Claudy Célestin connu sous le nom de Chen mechan du gang Chen mechan (Carrefour Tabarre), Ezéchiel Alexandre alias Ze de Baz Pilat, Kempes Sanon de Baz Bel Air, Christ-Roi Chéry connu sous le nom de Krisla, Monel Félix alias Mikanò de Baz waf Jeremi, Gabriel Jean-Pierre alias Ti Gabriel de G-pèp, Serge Renel Alexis connu sous le nom de Ti Junior et Orlichen Émile alias Pè Lebren de Baz Dèlma.

 

 

 

Source: APR

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=101049

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *