Zanmi Lasante, l’institution la plus sollicitée dans la prise en charge de la Covid-19

Zanmi Lasante (ZL) a été l’institution la plus sollicitée durant les 100 premiers jours de l’épidémie de coronavirus en Haïti, soit du 19 mars au 8 juin.  Elle a tenu bon en traitant plus de 600 patients confirmés à la Covid-19. Dans un rapport bilan, les responsables de cette organisation médicale ont retracé les efforts consentis qui ont conduit  à limiter les dégâts et à épargner des vies.

 

Première et unique institution du pays à sauver la vie d’un patient en coma placé sous intubation durant plusieurs jours, première institution à prendre en charge les premiers cas de coronavirus, la première à se mettre en ligne contre la Covid-19… l’hôpital universitaire de Mirebalais (HUM), géré par Zanmi Lasante, a fait œuvre qui vaille dans la lutte contre la pandémie de coronavirus dans le pays.

Au front contre une menace à l’allure d’une hécatombe, Zanmi Lasante a su se placer à la hauteur des attentes.  Elle a vite constitué un réseau de quatre hôpitaux impliqués dans la prise en charge hospitalière des cas les plus critiques. Les premiers cas arrivaient de partout. « Zanmi Lasante, à travers l’HUM, est devenue l’institution de santé la plus sollicitée pour la prise en charge des cas Covid-19 », a relaté le rapport bilan des 100 premiers jours de ZL dans la lutte contre cette nouvelle maladie.

« Ces 100 jours de prise en charge  globale de la Covid-19 ont donné espoir à tout un pays que le système de santé haïtien, à travers ce réseau, peut fournir des soins qui susctent l’admiration et la confiance du bénéficiaire.  Ce bilan des activités traduit non seulement l’effort d’harmonisation dans un système souvent désarticulé, mais aussi la célérité dans la prise de décision et l’implémentation des stratégies d’une vision très étendue au leadership », lit-on dans le rapport.

Du 19 mars au 8 juin, le réseau d’hôpitaux de ZL a pris en charge  609  patients confirmés à la Covid-19.  31 patients sont décédés. À l’image du profil épidémiologique des autres pays, la comorbidité  a été le facteur aggravant  dans la mortalité des patients positifs. « Zanmi Lasante, à travers les structures qu’elle supporte, a pris en charge globalement 238 patients confirmés à la Covid-19, a mis en isolement institutionnel 185 patients confirmés de tableau clinique léger à sévère et a assuré le suivi pour la quarantaine domiciliaire de 186 patients confirmés à symptomatologie légère. »

Des 238 patients reçus, l’hôpital universitaire de Mirebalais a pris globalement en charge 66, 8%. L’hôpital Sainte-Thérèse  de Hinche, de son côté, a traité 18, 9% tandis que l’hôpital Saint-Nicolas de Saint-Marc en a pris 14%. Le centre de santé de Cerca-la-Source a fait le suivi de cinq personnes placées en quarantaine alors que l’hôpital Lacolline de Lascahobas en a gardé deux.

Le rapport soutient que le succès de la lutte de ZL contre la Covid-19 découle une bonne planification. En effet, ZL a articulé sa riposte autour de 5 « S ». space (espace), satff (personnel), staff (matériel),  system (système) et social support (support social). Avec un plateau technique déjà très avancé en termes de spécialistes, Zanmi Lasante a pu aisément identifier et mobiliser les professionnels qui allaient constituer sa ligne de défense. « Malgré le sentiment d’appréhension commune qui régnait dans l’esprit de tous par rapport au manque d’informations concrètes sur la gestion de cette nouvelle maladie, le staff sollicité s’est montré disposé et disponible sans ambages », indique le rapport.

Pour exprimer leur gratitude, les membres de la direction de ZL ont remis une plaque Honneur et mérite aux membres du personnel de l’Unité des maladies infectieuses de l’hôpital universitaire de Mirebalais pour leur professionnalisme, leur dynamisme, leur courage et leur engagement dans le cadre de la prise en charge des patients atteints de la Covid-19.

Pour les 100 premiers jours, Zanmi Lasante a collecté près de 1,5 million de dollars dans le cadre de la réponse à la pandémie de la Covid-19. Sans rechigner, des bailleurs nationaux et internationaux ont mis la main à la poche. Les responsables de ZL retiendront par ailleurs que le manque d’accompagnement du gouvernement et des autorités locales dans cette lutte a été l’un des défis auxquels ils ont fait face.

 

Source: Le Nouveliste

Source : https://radiotelevision2000.com/home/?p=94716

???? Détendez-vous !

Levez les pieds et laissez-nous faire le travail pour vous. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités directement dans votre boîte de réception.

Nous ne vous enverrons jamais de spam ni ne partagerons votre adresse électronique.
Consultez notre politique de confidentialité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *