Les titres de l’actualité du mardi 17 Septembre 2019 sur RADIO VISION 2000

Les activités ont été à nouveau paralysées ce mardi à la capitale en raison de la persistance des mouvements de protestation liées à la rareté de carburant. Plusieurs rues étaient toujours barricadées et des pneus enflammés érigés sur la chaussée. Les écoles, le grand et le petit commerce, l’administration publique n’ont pas fonctionné.

Pendant ce temps, l’Association des écoles privées qui se dit alarmée par la situation générale du pays annonce la fermeture de leurs établissements scolaires ces 17 et 18 septembre 2019.

Trois présumés bandits armés ont été tués lundi au cours d’échanges de tirs avec la police alors qu’ils tentaient de cambrioler une entreprise à la Rue Lambert prolongée, à Pétion-Ville, informe le porte-parole adjoint de la PNH, l’inspecteur divisionnaire Garry Desrosiers. Il annonce par ailleurs l’ouverture d’une enquête par l’inspection générale de la PNH sur l’assassinat de Vladimir Phédé, lundi, à Carrefour. Des policiers en cagoulés son en effet accusés d’avoir commis le crime.

Le policier Robinson Marcelin, affecté au commissariat de Tabarre, a été tué de plusieurs balles lundi 16 septembre par des individus non identifiés dans la zone de Canaan. Son cadavre partiellement brulé a été découvert ce mardi par la police de la Croix-des-bouquets. Robinson Marcelin se rendait chez lui à Source-Matelas lorsqu’il a été abattu par les malfrats, confirme le porte-parole adjoint de la PNH.

La vidéo montrant une jeune femme, Phania Valérie, maltraiter son fils à coups de pierre tournait en boucle sur les réseaux sociaux et indignait les internautes ! Phania Valérie a été appréhendé le vendredi 13 septembre 2019 et se trouve actuellement au commissariat de Carrefour, confirme le commissaire du gouvernement de la capitale. Elle doit être transférée sous peu au parquet, annonce Maitre Paul Eronce Villard.

Le sénateur Dieupie Chérubin préconise l’installation du nouveau gouvernement sans l’approbation du Sénat en cas de nouvel échec de la séance de ratification de l’énoncé de politique générale du premier ministre Fritz William Michel au grand corps.

Les sénateurs de l’Opposition conditionnent la tenue de la séance de ratification de la politique générale de Fritz William Michel à plusieurs décisions à prendre par le bureau. Entre autres, une conférence des présidents pour adresser certains problèmes internes et la mise en place d’une commission d’enquête sur le scandale des 500 mille dollars américains qui auraient été distribués à des sénateurs progouvernementaux.

Le Parti Haïtien Tèt Kale se dit interpellé par l’incapacité du président Jovenel Moïse à mettre en place, six mois après le renvoi du premier ministre Céant, un nouveau gouvernement. Le PHTK déplore également l’incapacité à respecter les échéances constitutionnelles et électorales faisant notamment référence à la non tenue des élections pour renouveler la chambre des députés et un tiers du sénat.

L’ex-sénateur Rudy Hériveaux, porte-parole du PHTK, rejette cette note signée du président du parti Liné Balthazar sur la conjoncture indiquant que les cadres, élus et sympathisants du PHTK ne sont pas liés par cette position.

Source : http://radiotelevision2000.com/home/?p=91486

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *