L’ice, cette “merde” à laquelle Mario Banner a déclaré la guerre…

Le commissaire divisionnaire, Mario Banner, a dit ce matin devant la presse tout le mal qu’il pensait de l’ice et de ses méfaits sur la jeunesse polynésienne.

Il n’est pas du genre à tourner du pot! Aussi, quand le patron de la DSP (direction de la sécurité publique) confie aux journalistes que cette drogue de synthèse est de la “merde” et qu’il est “payé” pour rentrer dans le buffet de tous ceux qui en font la promotion et la commercialisation en Polynésie française, on peut le croire sur parole.

Il faut dire que nos îles sont touchées de plein fouet par l’importation de ce stupéfiant dont on apprend qu’il est fabriqué dans le sud de la Chine mais importé presque exclusivement en provenance des Etats-Unis. Quand ce n’est pas du Mexique où les profits sont encore plus juteux.

Début 2018, un couple de Polynésiens, biens sous tous rapports, a avoué avoir accompli pas moins de neuf voyages entre Papeete et Los Angeles pour y mener leur petit trafic avec, à la clé, un chiffre d’affaires de 137 millions de Fcfp. Et de confier qu’ils en avaient même “planqué” dans le jardin de leur hôtel à LA. Information qui s’est avérée exacte.

En 2017, plus de 27 kilos de marchandise illicite ont été saisie pour une valeur astronomique de 4 milliards de Fcfp. En 2018, le nombre d’affaire est en forte hausse…Mais le véritable problème, c’est le “pourcentage d’échappés”. En clair, combien de personnes ont franchir la douane à Tahiti-Faa’a sans se faire pincer. C’est la grande interrogation qui affole de surcroît les responsables de l’Etat en charge de la sécurité des personnes et des biens.

Cette drogue de synthèse, la plus violente jusqu’ici jamais mise en circulation, circule un peu partout et tend à se démocratiser. Selon Mario Banner, les fonctionnaires de Police auraient déjà mis la main sur une pipette d’ice retrouvée dans le sac d’un scolaire âgé de seulement…15 ans.

Aussi, “trop, c’est trop!” a annoncé le commissaire divisionnaire, bien décidé à remporter cette bataille avec l’appui d’une coopération internationale.

Source : https://www.tahitinews.co/index.php/2019/11/29/lice-cette-merde-a-laquelle-mario-banner-a-declare-la-guerre/

Leave a comment

Send a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *